MIK JEGOU
artiste-peintre - Bretagne - SXM
Français

Né en 1971, Mik Jégou est  originaire de Quimper, situé en Bretagne (France),

Au commencement : la Danse

A 6 ans, dans le salon de la maison familiale de Quimper, envahi par la musique de
Mikis Théodorakis, Il improvise déjà de petits spectacles. Ses parents lui proposent une inscription à un cours de danse dans un groupe d’arts et traditions populaires, 
les “Eostiged ar Stangala” qui recherche des garçons pour danser. A 20 ans, en parallèle de ses études de graphisme, il met en scène 
sa première chorégraphie. Entouré des autres chorégraphes, de répétitions en spectacles, les créations s’enchaînent dans un esprit sans cesse novateur. Il sera 8 fois champions de Bretagne de danses traditionnelles avec ses amis.

En 2010, Mik Jégou met fin à sa carrière de danseur pour se consacrer pleinement à sa peinture, entièrement inspirée par la danse et la couleur.

2004 : début de l’aventure professionnel

Il décide le grand saut dans l’aventure professionnelle, en 2004. Il quitte son poste dans l’imprimerie qui l’emploie. Pris pour un fou, 
Il ne veut pas avoir de regret d’essayer de concrétiser le rêve qui était aussi celui de sa sœur trop tôt disparue.

Depuis, les jours s’écoulent à l’atelier ou bien ailleurs, au gré des voyages. Danseurs ou musiciens se tiennent dans les coulisses de sa mémoire. Jamais de croquis, et libérés de toute représentation photographique, ils attendent le rythme du pinceau pour entrer en danse et traverser l’espace de la toile au bon vouloir des musiques balkaniques, contemporaines ou bien électroniques qui envahissent l’atelier.
 Guidé par les expériences passées et présentes, porté par l’énergie de l’instant, il aime se laisser aller à la spontanéité du geste sur la toile. Entre lenteur et vivacité, tout est mis en oeuvre pour l’essentiel : la sensation de danse qu’elle soit figurative, métissée d’abstraction ou d’Ailleurs.

Métissages

Ces dernières années, de belles rencontres se sont faites. Ces nombreuses expériences artistiques ont enrichi son univers ainsi que ses fréquents voyages. L’Inde, les Antilles, le Mexique, le Costa-Rica … le poussent vers d’autres horizons qui le mène sur l’île de Saint-Martin en novembre 2102. Ces longs séjours en Caraïbe, provoque le métissage de son geste et de sa palette de couleurs. Il y apprend, aussi, la lenteur nécessaire souvent inadaptée à notre monde de l’immédiateté pour cultiver tout ce qui rend son aventure artistique indissociable de mon parcours de vie. Il y dompte un temps différent. Il y apprivoise, l’éloignement qui, paradoxalement, l’’amène au plus proche de l’essence de ses racines. Elles, aussi, sont nées de découvertes et de métissages parfois oubliés.

 
English

Born in 1971, Mik Jégou is native of Quimper, situated in Brittany (France),

At first: the Dance

At 6 years old, in the family house of Quimper, invaded by the music of Mikis Théodorakis, He already improvises small shows. His parents propose him a registration in a school of traditional dancing art : "Eostiged ar Stangala" which looks for boys to dance. In 20 years, in the same time, he studies of graphics and painting and he stages his first choreography. With the other choreographers, between repetitions and shows, he will be 8 times champions of Brittany of traditional dances, always in a innovative spirit. Later In 2010, Mik Jégou ends his dancer's career to dedicate completely himsel to his painting inspired by the dance and the color.

2004: The beginning of the professional adventure

He decides on the big jump in the professional adventure, in 2004. He leaves his job in the printing factory. Taken for a madman, he doesn’t  want to have regrets to try to concretize the dream which was also the one of her sister too early disappeared.

Since then, days pass by to the studio or others places, according to the journeys. Dancers or musicians are held in the backstage of his memory. Never of drawings, and released from any photographic representation, they wait for the rhythm of the brush to enter dance and cross the space of the painting in the goodwill of the Balkan, contemporary either electronic musics which invade the studio. Guided by the past and present experiences, carried by the energy of moment, he likes letting go himself in the spontaneity of the movement on the canvas. Between slowness and liveliness, everything is implemented for the main part: the sensation of dance that it is representational, crossed by abstraction or Moreover.

Interbreeding 

These last years, beautiful meetings were made. These numerous artistic experiences enriched his creations, as well as its frequent journeys. India, the Caribbeans islands, Mexico, Costa Rica push him towards other horizons which leads him on the Island of Saint-Martin in November, 2102. These long stays in Caribbean, cause the interbreeding of movement and color’s palette. It teaches him, also, the necessary slowness often unsuitable for our world of the immediacy to cultivate all which makes its artistic adventure inseparable of his life. He tames a different time there. He tames there, the estrangement which, paradoxically, he brings to the closest to his roots. They, also, arose from discoveries and from sometimes forgotten interbreedings.

Translation : Nobby Collette (Sint Maarten)
 
Vign_quimperoise
 
Vign_aeroplane_glazik
 
Vign_2011-14
 
Vign_2011-20
 
Vign_sans-titre-20
 
Vign_petite_quimperoise
© 2010
Créer un site avec WebSelf